Vendredi 18 Juillet - 21h30 / Cour des Commandeurs

 

YORGUI LOEFFLER Trio

Né dans le nord de l’Alsace, terre de prédilection du swing manouche, YORGUI LOEFFLER s’est très vite fait remarquer comme l’un des plus intéressants guitaristes de sa génération. Autant dire un guitariste hors norme et original, qui cherche la fameuse note bleue dans un jeu personnalisé et riche. Avec Yorgui on entre dans le monde mélodique d’un jazz d’orfèvre. Son jeu, marqué par la fraicheur de ses phrasés et par une technique instrumentale époustouflante, est un modèle du genre : fine broderie guitaristique serrée par une rythmique endiablée, un toucher parfois hispanisant, jazzy, toujours magnifique. YORGUI LOEFFLER est également un remarquable compositeur, comme en témoignent les très belles plages de son dernier album. Ce souci d’expressivité avant celui de virtuosité est sans doute ce qui distingue les nouveaux leaders de ce qu’il est convenu de nommer « jazz manouche ».

 

Yorgui Loeffler, guitare

Jean-Luc Fabre, contrebasse

Sébastien Kauffmann, guitare rythmique

 

 

 

 

LE MONDE / Francis Marmande / 14.08.2013

 

Quand, Yorgui Loeffler dégaine sa guitare – une Anastasio vintage –, à La Petite-Pierre, il joue à domicile. Chris Reinhardt (contrebasse) complète son quartet composé de Billy Weiss et Gigi Loeffler (guitares de catégorie) et Franck Wolf (précieux sax ténor et soprano). Cinq représentants de l'importante communauté manouche d'Alsace.

 

Tout y passe, des créations si fraîches qu'elles n'ont pas encore de titre, des standards, Les Yeux noirs, Nuages, et au huitième rappel, Sweet Georgia Brown enlevé sur un tempo d'enfer. Un raffinement, une rythmique et une joie de jouer, ici, en Alsace, particulièrement appréciés. Avec en guest-star, Magnio, fils et neveu des Loeffler, 11 ans. Ses pieds touchent à peine par terre. Sa "pompe" est impeccable. Tous, Biréli Lagrène en tête, venu souvent en voisin, ont commencé ainsi.

Yorgui Loeffler s'est très tôt signalé. Son jeu allègre, ses compositions originales, la confiance de ses guitaristes, la délicatesse de Franck Wolf, tout concourt.