Billet unique pour les deux concerts

Plein tarif  25 €

Tarif réduit  20 € (sur justificatifs) : Moins de 25 ans / Adhérents Musiques d'un Siècle / Demandeurs d'emploi

 

La Halle
26220 Dieulefit

Téléphone : 06 88 30 20 92

19H - NORA KAMM & MICHEL BENITA

 

À l’aube de la soixantaine, qui s’annonce rayonnante, Michel Benita a bien-sûr à son actif un parcours exemplaire. Ses collaborations au long cours avec Marc Ducret, François Jeanneau, Aldo Romano, NGuyên Lê et Peter Erskine, Andy Sheppard, comptent toutes au rang des belles réussites du jazz européen de ces vingt dernières années. Récemment c’est aux côtés de Vincent Peirani (tiens donc!) qu’on a pu se régaler de son phrasé félin aux accents folks. En 2010, il forme le quintet 'Ethics' avec , Eivind Aarset, Matthieu Michel et Philippe Garcia. C'est donc avec un vraie curiosité et les oreilles grandes ouvertes qu'on écoutera ce duo qui associe Michel Benita et Nora Kamm. Née à Frankfurt am Main en Allemagne, Nora Kamm est une saxophoniste, flûtiste et compositrice, remarquée ces dernières années sur la scène Jazz française (elle vit à Lyon depuis 2010), notamment avec le trio Dreisam avec lequel elle sera rapidement amenée à se produire sur de nombreuses scènes d’importance nationale, comme les festivals Jazz à Vienne, A Vaulx Jazz, Jazz en Touraine et le Sunside. La critique est unanime à propos de leur dernier album « Source », sorti à l’automne 2014 : c’est une véritable « révélation » pour Jazzman Magazine ; « Avec une sonorité veloutée splendide, aussi bien à l’alto qu’au soprano, une mobilité impressionnante et une mise en place rythmique solide, Kamm illumine Source. » Bob Hatteau, Journaliste pour Le Monde, Blog Jazz à Babord

 

 

21H - VINCENT PEIRANI & ÉMILE PARISIEN

 

"Vincent Peirani et Émile Parisien partagent la même passion pour les cascades sonores étourdissantes, gardent une oreille ouverte sur tout ce qui est musicalement excitant dans quelque style que ce soit, ont le même désir d’improviser, affranchis de toutes contraintes techniques, comme lorsqu’ils jouent ensemble au sein du quartet de Daniel Humair. À partir de là, ce n’était plus qu’une question de temps avant qu’ils ne signent un projet ensemble : c’est donc chose faite avec cet album “Belle Epoque”, qui marque le début de Parisien sur le label ACT. “Belle époque” est donc intrigant, pas seulement par l’innovation instrumentale, mais aussi par son inscription dans la tradition. Et c’est tout simplement incroyable d’entendre comment ces deux musiciens harmonisent, se mettent au service l’un de l’autre – que ce soit Peirani, qui soutient la mélodie au saxophone sur “Hysmn” à la manière d’un orgue, ou à l’inverse Parisien, qui s’unit à l’accordéon sur "Schubertauster”, ou tous les deux, en transformant le vénérable “St James Infirmary” en une expérimentation sonore, faite de claquements de sons enlacés. On peut donc comprendre “Belle époque” de plusieurs façons : comme une évocation des débuts de la tradition musicale, à laquelle Peirani et Parisien appartiennent. Mais on peut aussi le considérer comme une vision de la nouvelle époque qui s’ouvre, et à laquelle ils appartiennent plus encore, et dans laquelle la musique jazz dépasse les vieilles frontières pour atteindre la liberté et la beauté"

Alex Duthil - Open Jazz